top of page

Des champignons pour la vigne

Régénération sol de vigne, compost biocomplet, valorisation des biodéchets.

Dordogne, France

500

Kg de biodéchets

1500

Kg de compost biocomplet

9 mois

durée du projet

Apres nos essais de thermo-compostage réussis à la happy farm (150Kg de biodéchets compostés pour régénérer 1Ha de sol maraîcher) nous voilà invités à redynamiser 1ha de vigne à St-Astier en Dordogne.


Domaine Dame Bertrande

Dame Bertrande, un domaine magnifique certifié AB que Brice, le proprietaire et viticulteur engagé dans la preservation des ressources naturelles entend bien en faire un lieu de vie humaine et biologique.


Il n'a donc pas hésité à nous donner carte blanche sur l'une de ses parcelles pour nos essais de régénération microbiologique.



 

Phase pré-projet


  1. Nos objectifs

  2. Analyses physiques du sol

    1. Remédiation no1: les adventices

    2. Remédiation no2: la compaction

  3. Analyses biologiques

    1. L'échantillonnage

    2. Résultats

    3. Remédiation no3: la matière organique

    4. Remédiation no4: le cycle des nutriments

  4. Conclusions & plan de préparation du thermo-compost



 

Nos objectifs


Ici, nous travaillons sur un sol qui n'a pas été travaillé depuis 4 ans. Une belle couverture végetale et des traitements limités aux maximum, Le Domaine est certifié bio et entend bien preserver la qualité de son vin et de l'environnement, en limitant les traitements au strict minimum, au risque de perdre en rendement.




Apres validation, le compost pourra étre entendu sur toute la propriété (7Ha).


Analyses physiques du sol


"Pour connaître ce qui se passe sous le sol, regardez ce qui pousse."

Vincent et Sophia au ras du sol

Nul besoin de nos microscopes pour se faire une idée la microfaune presente dans votre sol. Les plantes en surface en disent long sur son état de succession (autrement dit: son stade d'évolution microbien).

En Dordogne (et dans beaucoup de région viticoles), le viticulteurs font un travail remarquable pour preserver le sol grace à une couverture vegetale et l'usage d'engrais "verts".


Mais malgré cela nous observons souvent des sols compactés, qui manquent de structure, d'aération et de la profondeur dont la vigne à besoin pour developper son systeme mycorizhien.


Voyons pourquoi.


Remédiation no1: les adventices

"la bonne couverture crée la bonne biologie".




Nous avons d'abord observé des chardons, des plantains lancéolés, de la petite consoude, etc... ici, rien que des plantes primaires qui sont pour la vigne autant d'adventices.



Autrement dit nous avons affaire ici à un sol de stade primaire dans la succession des sols (adventices majoritaires, cf diagrame plus bas). Cette parcelle serait a priori plus adaptée à un pré à vaches qu'à une vigne.




En biologie des sols nous ne supprimons pas les adventices, nous les empechons de pousser! En amendant le sol vers un stade plus avancé (notament en augmentant les biomasses de champignons), la production de nitrates essentiels à la constitution des adventices devient très faible.

Autrement dit, sans nutriments, moins d'aventices poussent, et moins de deherbage est necessaire. Nous parlons ici de coherence symbiotique: le couvert végetal evolue ainsi rapidement vers un stade plus appropriée à la culture désirée (ici la vigne).


Plan d'action

Dans ce cas de figure, nous élaborons un recette de compost favorisant le developpement des biomasses fongiques vers un ratio champignons:bacteries de 3:1 et ainsi tenir compte du stade vers lequel nous souhaitons tendre: celui de la vigne.


Remédiation no2: la compaction

Sachant que nous analysons un sol qui n'à pas été travaillé depuis 4 ans, ces adventices nous donnent aussi d'autres indications interessantes:

  • la presence de zones de compactions dès le 1er horizon, qui freinent l'enracinement et peuvent provoquer l'accumulation d'eau aux pieds des vigne (maladies!)

  • des conditions anaerobiques très defavorables au developement microbiologique dont la vigne à besoin (les champignons!)


Nos analyses biologiques vont nous en dire plus.


Analyses biologiques


Ici nous tennons compte en particulier du ratio champignons:bacteries, un bon indicateur du stade d'avancement du sol.



Pour produire un bon vin, la vigne à besoin d'un sol "vieux", organique qui se rapproche de celui des forêts: profond, aéré et particulierement abondant en champignons (contrairement au maraîchage qui a besoin d'un sol plutôt bacterien).


C'est d'ailleurs pour cela que les coteaux Bordelais sont si prestigieux: la grande forêt des Landes y a travaillé le sol depuis suffisament longtemps pour y faire venir les champignons ! 


Échantillonange


Analyses biologique du sol

Nous réaliserons d'abord un échantillonnage de la parcelle (quelques uns montrés ici) ainsi que des parcelles environnantes (pour comparaison), en incluant le petit bois et la parcelle en friche depuis 3 ans.


Champ vue microscope

Résultats

Rapport analyses

Résultats: des bacteries, des particules d'argile et une absence totale de champignons (et autres organismes prédateurs).


C'est donc confirmé: nous sommes bien en milieu anaérobique.


Ces bactéries jouent un certain rôle dans la décomposition de la matiere organique, mais sans oxygene (sol compact) et sans prédateurs (protozoaires, nématodes, etc.), aucun cycle des nutriments n'est possible.


Nous aurons alors besoin de tous ces décomposeurs et prédateurs aux pieds des vignes pour assurer une bonne minéralisation.


Plan d'action

Nous devrons donc proceder en 2 étapes:

  • décompacter le sol pour permettre la circulation de l'oxygene sur une profondeur suffisante,

  • et sélectionner une recette de compost plutôt ligneuse et variée pour assurer une bonne diversité bactérienne et recolonisation mychorizienne.


Remédiation no3: la matière organique

C'est la biologie qui apporte la chimie, non l'inverse

En regardant de près nos analyses plus haut nous remarquons aussi un taux de matière organique quasiment nul, ce qui est assez commun dans les vignes de la région: malgré la tonte, et le broyage de couvertures et de sarments, le manque de microorganismes décomposeurs et d'insectes ne permet pas un apport suffisant en MO. Nous sommes donc rarement au dessus de 1%.



Le probleme: sans matiere organique, pas de micro-organismes, et sans micro-organismes, pas de decomposition de la MO!


Un gros apport de MO en surface serait un bon debut, mais Il faudrait trois à cinq ans à un sol bactérien pour revenir à un cycle de minéralisation stable (decomposition de la MO > apparition des prédateurs > minéralisation > réhenerbement > décomposition...> stabilisation)


Notre compost biocomplet est un concentré de matière organique + des l'ensemble des micro-organismes nécessaires à un minéralisation complète.




1,5 tonne de compost suffira pour cette parcelle d'un hectare.


Remédiation no4: le cycle des nutriments

En agriculture régénérative, on ne nourrit pas les plantes, on fait travailler le sol !

Comme nous l'avons dit: c'est la biologie qui produit les minéraux. Ici, le cycle de nutriments est clairement faible car peu de MO et peu de micro-organismes sont présent dans ce sol.


Mais ce ne sera pas un problème: notre compost biocomplet sera produit à partir de biodêchets, dont 1/3 de déchêts de cuisine riche en calcium, azote, potassium, fer, zinc etc. et autres micro et macro-nutriments dont la vigne à besoin selon la période de végétation.


Aussi, selon la phase de maturation du compost, ces nutriments seront disponibles dans le sol

  • sous forme de mineraux assimilables par les racines (matière decomposée),

  • et sous forme de matiere organique (en décomposition) qui continuera de nourrir nos microorganismes pendant qu'ils fertilisent le sol.


Le viticulteur pourra donc économiser ses engrais.

Conclusion & Plan de préparation du thermo-compost


En résumé, notre plan de compostage biologique se fera en 4 etapes:

  1. Produire sur site 1,5T de compost de haute qualité biologique, à base de biodechets (500Kg) et de materiaux ligneux variés, afin d'obtenir une biomasse fongique et mychorizienne avancée (ratio F:B=3)

  2. decompacer le sol au disque (1er horizon, 1 seule fois) pour assurer une bonne oxygenation du sol et un developement micro-biologique progessif. Les années suivantes ce ne sera plus necessaire.

  3. Associer une couverture de sol appropriée à la vigne (sol de stade avancé), a racine profonde pour decompacter en profondeur et permettre aux organismes de s'associer a la racine pivot du cep.

  4. Epandre le compost solide sur 8cm (1e horizon), recouvrir le sol.

  5. Produire à partir du compost des extraits et thé de compost liquides à pulveriser sur le sol les 4 premiers mois (pour accelerer le developement biologique), puis sur les pieds et les feuilles 1 fois par mois.


Dans le cadre de notre parcelle test on subdivisera le mapping en 7 sections:



  1. Zone controle Bio: ce sera oû Brice utilisera ses traitements habituels pour nos comparaisons.

  2. Zone 4: traitement habituels + compost solide et compost liquide bio-complets, pour tester la resistance au traitement (cuivre)

  3. Zones 1-2-3: aucun traitements, mais application du compost et compost liquides biocomplets, pour valider l'augmentation du rendement et la resistance au maladies.

  4. Zone controle: aucun traitement ni application, pour comparaison.


Pour voir la mise en application, c'est par ici.


#sol #biodechets #dechets #compost

Quelques étapes du projet

Du compost liquide pour la ferme bouddhiste.

500Kg de biodéchets compostés pour la vigne

bottom of page